• Photography Stylezza

Photography Stylezza

Autres articles

Les Nuits Guitares 2019
Les Nuits Guitares 2019

Les Nuits Guitares​ a Beaulieu sur Mer, ...

read more

Prix Ballet 2000, Gala Hommage a Maïa Plissetskaia a Cannes

0 Commentaires

Le monde a besoin de plus ballet ces jours! Les sensations fortes, la connexion, la sincérité, le langage du corps traduit en mots muets - tout ce qui lie l'art et l'humanité en un seul endroit! L'art à travers la danse, le langage du corps présentant des émotions humaines qui sublime le sentiment d'amour, les relations profondes qui nous envoient à nos racines intérieures, et qui nous disent des histoires à travers cet art merveilleux qui est le ballet contemporain!

Hier soir, le Prix Ballet 2000, un Gala «Hommage à Maia Plissetskaïa» a eu lieu à Cannes, un voyage à travers des performances étonnantes qui nous ont fait errer à travers les temps et les émotions. Cette édition a été consacrée à Maia Plissetskaïa qui a reçu le Ballet Award 2000 en 2004 et qui a danseé sur la scène du Palais des Festivals à Cannes. La légende de ballet russe qui était de 79 à l'époque a dansé Ave Maria d'une manière simple montrant son art d'une manière délicate sous les notes de musique de Gounod.

Maia Plissetskaïa a été l'un des plus grandes ballerines russes, nommé «la diva de la danse» et a été fait prima ballerina assoluta de Bolchoi en 1962. Dans son livre mémoire Moi, Maia Plissetskaïa, elle écrit:

«Je suis née à Moscou. Au royaume de Staline. Puis j'ai Vécu sous Kroutchev, Brejnev, Andropov,

Tchernenko, Gorbatchev, Eltsine ... Et je aurai beau faire, jamais je ne renaîtrai Une Seconde Fois.

Vivons notre vie ... Et je l'ai vécue. Je ne oublie pas Ceux qui were bons pour moi.

Ni Ceux qui morts de are, Broyes par l'absurde. J'ai vecu verser la danse.

Je ne ai jamais rien su faire d'Autre. Merci à this nature grace à Laquelle j'ai Tenu bon,

je ne me suis pas Laissé briser, je ne ai pas capitule. »

Elle a joué un certain nombre de rôles de premier plan, y compris ceux de Fleur de pierre de Lavrovsky (1954), Spartacus Moiseyev (1958), la version de Moscou de Grigorovitch de Fleur de pierre (1959), Aurora dans Grigorovitch, mise en scène The Sleeping Beauty (1963), la version Moscou, Grigorovitch de La Legende d'Amour (1965), le rôle titre de Carmen Suite d'Alberto Alonso (1967), la Rose malade de Petit (Paris, 1973), Isadora de Bejart (Monte Carlo, 1976) et le show a Moscow, Leda (1979), Maria Estuardo de Granero ( Madrid, 1988), et El Renedero de Lopez (Buenos Aires, 1990).

Les créateurs de mode comme Yves Saint Laurent ou encore plus proche, Pierre Cardin, ont considéré Maia Plisetskaya une de leurs inspirations. Pierre Cardin seul s'est rendu à Moscou plus de 30 fois, juste pour voir Plisetskaya danser.  Il a créé des costumes spécialement pour elle.

Le jury présent à Cannes a décerné les prix pour les performances de la dernière soirée avec le prix spécial à Diana Vishneva, la star du Mariinsky Ballet et l'American Ballet Theatre et Aurelie Dupont, Etoile de l'Opéra de Paris.

Les performances qui ont créé les histoires et nous ont invités à un voyage d'émotions étaient: Anjara Ballesteros - Lucien Postlewaite Lac - chor. Jean-Christophe Maillot, mus. Piotr I. Tchaïkovsky Davide Dato Arépo, solo - chor. Maurice Béjart, mus. Charles Gounod Osiel Gouneo - Jem Choi Le Corsaire pas de deux - chor. (version) Anna-Marie Holmes, mus. Riccardo Drigo Óscar Chacón - Kateryna Shalkina - Béjart Ballet Lausanne Anima Blues - chor. Gil Roman, mus. Rahsaan Roland Kirk "Forceful Feelings" (compagnie invitée) Sarah-Jane Brodbeck, Galina Mihaylova, Mia Rudic , Arman Grigoryan, Vahe Martirosyan , Arsen Mehrabyan, Tigran Mikayelyan "Songe d'une nuit d'été" , chor. Heinz Spoerli, mus. Philip Glass Diana Vishneva - Friedemann Vogel Vertigo - chor. Mauro Bigonzetti, mus. Dimitri Chostakovitch 

La cérémonie de remise a inclut le Prix à la Carrière pour Hans van Manen (œuvres de la présentation du chorégraphe); "Forceful Feelings" (compagnie invitée) Serenity (groupe), chor. Arsen Mehrabyan Maëva Cotton - Alessio Passaquindici Adagietto - chor. Óscar Araiz, mus. Gustav Mahler Virna Toppi - Jacopo Tissi Cendrillon pas de deux - chor. Mauro Bigonzetti, mus. Sergueï Prokofiev Sergio Bernal Farruca, de El Sombrero de tres picos (Le Tricorne) - chor. Antonio Ruíz Soler, mus. Manuel De Falla Aurélie Dupont avec Alessio Carbone (partenaire invité) Together Alone - chor. Benjamin Millepied, mus. Philip Glass Vladimir Sklyarov - Viktoria Tereshkina Don Quichotte pas de deux - chor. Marius Petipa (Alexander Gorsky) mus. Ludwig Minkus  

Le monde a besoin de plus ballet, a besoin de tourner beaucoup vers l'art et l'émotion pure, vers les performances qui vivifient le bien dans l'humanité. Une édition magique qui doit renouveler chaque année avec ses danseurs de ballet talentueux.

Rédactrice Andra Oprea

Commentaires (0)

Vous avez quelque chose à dire?

Sélection de l'Editeur

Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good?
Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good?

Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good? ...

lire la suite ›

Tendances

Rock ’n’ Roll pour John Richmond Printemps 2015
Rock ’n’ Roll pour John Richmond Printemps 2015

Rock 'n' Roll est le mot de refferance pour la collection de mode John Richmond Printemps ...

lire la suite ›
Le lookbook Zuhair Murad Printemps/Été 15
Le lookbook Zuhair Murad Printemps/Été 15

Pour le Printemps-Été 2015, la maison de haute couture Zuhair Murad fait un pas vers un ...

lire la suite ›

Editorial

Le  top 7 des femmes sur Facebook
Le top 7 des femmes sur Facebook

Femmes sur Facebook, beaucoup d'entre eux, engranger, baver, visioner! J'aime les femmes qui partagent choses sur ...

lire la suite ›
L`Histoire de Denim comme une tendance éternelle de la mode
L`Histoire de Denim comme une tendance éternelle de la mode

Denim! Quel tissu fascinant qui a conquis le monde! Ce n'est pas seulement un matériau de ...

lire la suite ›