Autres articles

L'Art de la Transformation
L'Art de la Transformation

La transformation à l'ère de la transition ...

read more
The Mirage of Becoming a Fashion Designer
The Mirage of Becoming a Fashion Designer

We all have dreams! And from this ...

read more
Business Story Start-Up In Nice 2020
Business Story Start-Up In Nice 2020

It's been a while since we're living ...

read more

J'ai Trouve Ma Liberté dans le Ne Pas Avoir

editorial & ar…editorial

24 Novembre 2017
0 Commentaires

Chere Oana, pouvons-nous avoir une brève présentation de vous-même? ...

Cette introduction est un peu le leitmotiv de ma vie,  parce que j'ai toujours été en quête de quelque chose... et je pense que cette quête c'est en fait une quête de moi et de plus grand que moi ... et je suis heureuse de savoir que ca avance (rires) ...

Ca a commencé d'où pour avancer?

Ca a commencé  pendant l'adolescence ou j'ai commencé à découvrir petit à petit d'autres mondes  en moi que je pouvais explorer, m'en nourrir et ensuite les laisser rayonner de la meilleure forme possible,  dans le monde extérieur. C'était la lecture, c'était la musique, l'attirance pour la création ... un peu plus tard la spiritualité,  qui s'est insinuée dans ma vie tres discretement,  surtout à travers les livres de Mircea Eliade  ... surtout ses livres sur l'Inde et le yoga,  que j'ai vraiment dévoré. J'ai eu aussi la chance de vivre dans une famille très libre par rapport à la religion ce qui m'a permis de construire petit à petit ma vie spirituelle. Et après, j'ai eu tout simplement envie de découvrir ce potentiel qui était en moi et de lui donner la meilleure expression possible. C'est comme ça que j'ai commencé à peindre un beau jour ...

Peinture, Photographie, Ecriture ... d'ou vient autant de créativité?

Ca vient d'un espace de silence qui me permet de me reconnecter avec une dimension qui me dépasse, résonner avec, et juste laisser exprimer quelque chose qui m'anime. Cela a été  une grande libération pour moi,  le fait de découvrir que je pouvais donner une forme visible, palpable à mon monde intérieur... et laisser ce flow d'énergie aller vers l'extérieur.

J'ai vu tes peintures, elles sont pleines de couleurs ... qu'est ce qu'elles expriment, en fait?

Elles viennent pointer les périodes les plus importantes de ma vie, en general, des moments  d'expansion personnelle, des moments magiques dont la seule expression c'etait ca, la couleur, le mouvement. Je trouve qu'il y a un moment où le pouvoir des mots s'arrête, le rapport au monde devient plus subtile et la couleur devient alors un "véhicule de l'indicible"...

C'est pareil pour la photographie ou c'est différent?

C'est  différent dans le sens que, dans la peinture j'essaie d'exprimer quelque chose qui "naît" en moi, alors que la photographie pour moi représente plus le jeu de puzzle de mes visions sur le monde extérieur  ...

Ca vient de l'extérieur?

Exactement!. Ce qui me fascine dans la photographie est justement cet instant qui est précieux,  qui transmet tellement, où nous nous relions au naturel, à la  simplicité, à la  spontanéité . J'aime la photo de rue, la photo du quotidien...

Et, avec l'écriture, c'est comment par rapport à ces deux? Une manière différente de s'exprimer?

L'écriture  c'était  longtemps une sorte de psychothérapie. C'est resté dans le journal pendant des années et des années et, après, un  jour, j'ai trouvé le courage de partager cela ...

S'exprimer vers les autres d'une manière personnelle c'est donner un peu de soi ...

Maintenant, l'écriture est devenue comme un outil spirituel. Elle puise vraiment dans la vie spirituelle et cela m'aide à m'ancrer davantage . A travers l'écriture, j'arrive mieux à m'incarner et puis à exprimer ce que je suis et ce que je veux faire d'une façon plus cohérente.

Et, pour revenir sur Terre, quel est ton acteur ou actrice préféré/é?

J'ai pas vraiment un acteur ou actrice préféré/é. Par contre,  j'aime beaucoup un chanteur depuis mon adolescence et j'ai bien l'impression que ça le restera toute ma vie ... C'est Lenny Kravitz!!

Pourquoi lui?

C'est très simple! J'aime sa  masculinité.

Un côté sauvage?

Oui, un côté sauvage, un côté très exotique, l'homme artiste en même temps... et je suis tout simplement fascinée. Il reste mon fantasme. (rires).

Qui a eu la plus grande influence pour toi?

J'ai pas eu vraiment d'idole. J'ai eu surtout des modèles de moi même que je voulais atteindre ...Mais, il y a eu des gens qui m'inspirent fortement par leur chemin de vie, leur accomplissement, la puissance de leur message ... Je pense plus particulièrement à Mircea Eliade, Christiane Singer, Thierry Janssen, Andrei Plesu...

En parlant de la société, de la réalité, quel est ton style?

Je vais commencer par mon style de vie,  qui est assez atypique, je dirais, pour la société dans laquelle on vit. Ca fait bien des  des années maintenant que je voyage et je partage mon temps entre la France, la Roumanie et l'Inde. Je n'ai plus de travail fixe, pas de maison à moi,  ma vie est rythmée par des départs et des retours incessants... . Mais J'ai découvert dans ce "ne pas avoir", une liberté d'être, un espace suffisamment grand pour accueillir tous ces changements extérieurs. Mon style est un peu la rébellion, mais une rébellion assez discrète...

Qu'est ce que ca veut dire "la mode" pour toi?

J'apprécie beaucoup l'esthétique dans toutes les dimensions de la vie et c'est vrai que le style vestimentaire est assez important pour moi mais j'essaie, quand même, de suivre une ligne assez ethnique. J'aime bien la femme qui suit un trajectoire dans le temps a travers ses vêtements, qui s'identifie à une culture  ou à plusieurs en même temps, en tout cas, qui fait résonner quelque chose. J'aime bien la femme qui rayonne et qui dégage quelque chose dans le subtil. Dans chaque voyage, j'achète des vêtements traditionnels auxquels je donne vie par la suite et je les combine. C'est une autre façon de voyager; c'est comme le voyage continue à travers les vêtements et travers ma façon d'être.

Ou tu te trouves dans le monde d'aujourd'hui?

Je préfère parler de mon rapport avec le monde, moins avec la société.  Aujourd'hui, je ne peux plus être dans le monde sans entretenir un rapport très intime avec la vie.  Ma profession de kinésithérapeute est en elle même une façon de prendre soin de la vie. Et justement par rapport à cela, ma place dans le monde médical se trouve à mi-chemin entre la médecine conventionnelle et les médecines traditionnelles. Je partage une vision intégrative du soin et je suis persuadée que ce sera la médecine de demain.

Quelle est ta plus grande faiblesse et qu'est ce que t'as fait pour la depasser?

Je pense que c'est la peur d'être jugée ... qui m'a donné beaucoup de frustrations sur différents niveaux et surtout dans ma façon de m'exprimer dans le monde, tout simplement. Pendant des années, il a fallu que je travail ca avec moi meme, avec des psycotherapeutes aussi...

Quel était leur message?

On a beaucoup parlé des peurs et leur impact sur notre façon de penser, d'agir etc.  Également de la vulnérabilité. C'est vrai qu'au début j'avais une vision plutôt négative de la vulnérabilité alors que ce n'est pas du tout ca, c'est bien au contraire ..c'est une force et c'est surtout à travers la vulnérabilité qu'on raisonne avec la vie et qu'on peut mieux la sentir, la faire vibrer, la ressentir dans toutes nos cellules.

Qu'est ce que t'as fait dans la dérniere annee pour te developper?

J'ai voyagé en Inde  et je me suis formée en yoga thérapie. C'était fascinant! Ensuite j'ai poursuivi les cours à Ecole de la Présence Therapeutique de Thierry Janssen , à Bruxelles.   C'est un enseignement sur la beauté et la complexité de la relation thérapeutique et humaine tout simplement . J'ai poussé mes limites en m'inscrivant pour un DU de méditation ... J'ai lu, j'ai pris des photos, j'ai dansé, j'ai regardé le ciel, j'ai passé de temps avec mes parents,avec mes amis avec nos deux petits chats et nos chiens... J'essaie de faire des activités qui nourrissent mon âme, mais finalement , peut-être que le simple fait d'être est suffisant...

Les simples choses de la vie qui te donnent de la force ...

Exact!

Comment tu réagis face a la pression et au stress?

Ce que m'aide beaucoup c'est de savoir que c'est pas l'événement extérieur qui est la cause de stress, mais la façon dont on répond. Par  rapport a ca, la méditation et le yoga m'aident beaucoup. Méditation veut pas dire fuite, se mettre dans une bulle qui n'a plus rien a voir avec la réalité, non plus arrêter de penser.  La méditation nous aide à nous familiariser avec notre vie intérieure et à en devenir un témoin bienveillant. De cette manière, nous arrivons à prendre du recul et créer un espace de liberté, où la réaction  automatique est remplacée par une réponse adaptée face au stress.

Comment tu as commence a pratiquer le yoga?

Le Yoga, je l'ai découvert quand j'ai commencé à voyager en Inde. depuis mon adolescence j'ai été attirée par yoga, mais j'ai pris des cours par ci, par la, en Europe et puis, en Inde j'ai eu comme une révélation: devenir instructeur de yoga et yogathérapeute. Ca a commencé par   30 jours dans un ashram ...

C'est quoi un ashram?

Un ashram est un centre spirituel ou les règles sont assez strictes ...

Quelles sont les règles dans un ashram?

Ca dépend. En général, on se lève très tôt, vers 4,30 et on médite pendant 1H-1H30 .Ensuite, il y a le petit dej...

Ca consiste en quoi?

Ah, le petit dej (rires) ..c'est pas du pain,  beurre, confiture ...C'est végétarien,  très simple: différentes graines, riz, chai , fruits et de  melanges de legumes. En général, on mange avec les mains. Et ça c'est tout une aventure ! (rires) . Mais on s'y fait vite.  Dans les ashrams, on utilise pas l'ail et l'oignon,  considérés des aliments rajasiques, qui favorisent des comportements agressifs. Apres, ca depend. Il y a aussi un temps d'enseignement. Dans le centre où j'étais, y avait des classes de yoga , théorie et pratique.  

Quelle est ta philosophie de yoga?

Pour moi, yoga est un chemin vers soi. C'est une opportunité de se connecter avec une dimension plus grande que soi. On peut faire du yoga pour se détendre, pour soigner un mal de dos, pour gérer une situation stressante ou pour se connecter a quelque chose qui nous dépasse, à ce mystère de vie. Ca reste a chacun de trouver sa propre voie.

Est ce que le yoga a changé ta vie?

Oui! Ca m'a permit d'établir un dialogue plus profond avec ma vie intérieure, de décrypter les messages que mon corps m'a envoyé et établir un dialogue intuitif avec lui. Le yoga m'a emmené vers une autre façon de vivre, une autre façon d'être. Ca a complètement changé mon rapport à moi-même et à la vie...

Comment tu te mets au niveau dans le domaine de yoga?

Je vais très souvent en Inde. Dans ces 5 dernières années, je n'ai voyage qu'un Inde et je fais des séjours de quelques mois, en général.

Seulement en Inde c'est possible de se remettre à niveau?

Non, pas seulement. Moi, j'aime bien aller à la source et, puis, c'est l'endroit ou j'ai découvert le yoga. Pour moi c'est important de faire l'expérience dans le plus d'authenticité possible. Une façon de me remettre au niveau c'était ce diplôme post-universitaire de yoga thérapie que j'ai fait, qui a changé ma façon de soigner aussi. Après des années de conflit intérieur, le yoga est venu joindre ma vie professionnelle à ma vie spirituelle.

En tant que yogathérapeute, quelles ont été les provocations?

Le premier défi est d'essayer de montrer que yoga c'est pas que l'aspect physique, c'est pas juste une posture, c'est pas non plus d'être hyper flexible, ou de  rester sur la tête pendant 10 minutes. Le yoga c'est surtout, une façon d'être. C'est calmer le mental, aimer et respecter son corps,  résonner avec la vie à un niveau plus profond, évoluer spirituellement.

Tu as fait beaucoup des voyages, c'est le moment de raconter à nos lecteurs tes histoires...le plus beau voyage, le plus émouvants ...les cultures, les gens...

Tu as une semaine la? (rires) Le premier voyage était un voyage rate. Je devais aller en Thaïlande avec deux copines ..je ne suis pas renseignée sur les visas et je me suis vue retournée  de l'aéroport. C'était mal parti. L'Amérique Latine a été pour moi une grande révélation! J'étais, à la fois chez moi, et complètement dépaysée. C'est un mélange assez perturbant, intriguant. Je suis tombée  amoureuse de cette culture, de cette énergie de l'Amérique du Sud qui est très terre, très ancrée, très proche de la nature.  J'ai découvert plusieurs pays de l'Amérique Centrale et de Sud et, à chaque fois, le chose qui me frappait était la joie de vivre des habitants et le rapport humain tres simple, tres sain aussi. Ca m' a beaucoup touché. Le métissage avec les tribus indigènes, le syncrétisme religieux, c'était nouveau pour moi. Mais en même temps , je l'avait apprivoisé d'une certaine manière à travers mes livres d'enfance sur les indiens des Amériques! J'ai découvert le Machu Picchu en jouant à cache-cache avec Winnetou...

Des anecdotes?

J'étais à Madagascar et j'ai pris le transport local,  le taxi-brusse.Se sont  des voitures très anciennes, bondées, et on a l'impression que tout va se détacher d'un moment à l'autre . Une sorte de chaos ambulant pour les yeux du voyageur. . J'aime voyager comme les locaux, alors je l'ai pris. Je sais pas par quel miracle il restait une minuscule place tout au fond. Sauf que pour que j'y accède, il fallait que tout ce monde sorte . Et, l'esprit malgache, particulièrement inventif,  trouve la solution.  Tout s'est passé tellement vite que j'ai eu à peine le temps de me rendre compte ce qui m'arrive : le chauffeur est descendu et à l'aide d'une personne de l'intérieur, ils m'ont fait passer ,comme une flèche,  par la fenêtre. En espace de quelques secondes j'occupais la place privilégiée...  Quelques minutes plus tard, j'allais me rendre compte que le fait de monter/descendre par la fenêtre était une pratique courante . Après tout, ils avaient raison: moins de mouvement, plus de confort.

Comment tu t'es renseignée sur toutes ces trajets?

J'ai eu le guide Lonely Planet qui est un peu ma Bible de voyage et avant que je pars, je fais un petit itinéraire avec les endroits que je veux voir, combien de temps je veux rester, et ensuite, je suis assez flexible, en fonction de ce que j'aime ou ne j'aime pas, ca peut changer. Bien sur place, j'aime bien ressentir l'endroit et me laisser une empreinte par leur style de vie, essayer de faire le moins possible la touriste, me mélanger avec les locaux. Voir comment ils vivent.

Quel est ton message pour nos lecteurs?

Ouvrir le coeur, aller découvrir ce que c'est au fond de soi,   l'exprimer,  le faire résonner dans le monde,  de  façon juste et respectueuse pour toute forme de vie.

Ou tu te vois dans les prochaines cinq annees?

Je me vois toujours voyager. Mon parcours va peut-être porter un message qui viendra joindre le professionnel au spirituel.  Je serai surtout ce pèlerin qui fait cadeau au monde toute la beauté ,la douceur, l'amour et le savoir ancestral que lui même a reçu en parcourant ses chemins...

Interview par Andra Oprea

Interlocuteur: Oana Stefanescu | Vous la trouvez sur https://artistvoyage.wordpress.com/

 

Commentaires (0)

Vous avez quelque chose à dire?

Sélection de l'Editeur

Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good?
Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good?

Streetwear Generation: will sneakers replace stilettos for good? ...

lire la suite ›
Farfetch

Tendances

Le lookbook Zuhair Murad Printemps/Été 15
Le lookbook Zuhair Murad Printemps/Été 15

Pour le Printemps-Été 2015, la maison de haute couture Zuhair Murad fait un pas vers un ...

lire la suite ›
Rock ’n’ Roll pour John Richmond Printemps 2015
Rock ’n’ Roll pour John Richmond Printemps 2015

Rock 'n' Roll est le mot de refferance pour la collection de mode John Richmond Printemps ...

lire la suite ›

Editorial

Le  top 7 des femmes sur Facebook
Le top 7 des femmes sur Facebook

Femmes sur Facebook, beaucoup d'entre eux, engranger, baver, visioner! J'aime les femmes qui partagent choses sur ...

lire la suite ›
La culture de la marque Américaine vs Française a la TFWA Cannes
La culture de la marque Américaine vs Française a la TFWA Cannes

Cette année le 30e édition du Duty Free & Travel Retail Global Summit (TFWA) à Cannes est un ...

lire la suite ›